Archives de Tag: danseurs

Prix citron à O Vertigo et au FTA

Si comme moi, vous avez reçu la publicité email du nouveau spectacle d’O Vertigo, vous avez constaté la brillante absence du nom des danseurs, bien qu’on nous parle de « la danse hautement physique des huit interprètes (anonymes…) d’O Vertigo« . Notez qu’on prend bien soin de nommer les compositeurs Micheal Nyman et Martin Messier.  Le FTA a commis la même erreur de son côté.

Or, comme le dit le communiqué du FTA, on cherche « à débusquer l’émotion la plus enfouie« , on écoute le « coeur qui bat » des artistes sur scène. Ne serait-ce pas intéressant alors de savoir à qui appartiennent ces émotions et dans quels êtres battent ces coeurs?

Sachez que les danseurs que l’on peut voir sur le vidéo de promotion et dans le spectacle sont Marie-Anne Gignac-Girard , Rémi Laurin-Ouellette, Chi LongRobert Meilleur , James Phillips, Gillian Seaward-Boone, Audrey Thibodeau et Wen-Shuan Yang. Sur le site de la compagnie, on y trouve également les noms de Marie-Ève Nadeau et Brianna Lombardo, mais je ne crois pas qu’elles seront sur scène dans Onde de choc. Quoi qu’on ne sait pas vraiment, parce QU’ON A PAS MIS LE NOM DES DANSEURS.

By the way, à peu près tous les danseurs de la compagnie sont membres du Regroupement québécois de la danse. Je vous dirais d’aller voir leur bio sur le répertoire du site, mais aucun d’eux ne l’y a mise…

Appel à Marion Bec, adjointe aux communications chez O Vertigo et à Claire Olivier, coordonnatrice des communications du FTA : pourriez-vous corriger la situation? La communauté des danseurs vous en remercie d’avance.

Publicités
Tagué , , , , ,

C’est difficile à dire de l’intérieur

Comme élève, on a souvent quelque chose à dire contre notre prof. Comme travailleur, on a souvent des récriminations contre notre employeur. Le danseur n’y échappe pas, il a souvent des reproches à faire au chorégraphe avec qui il travaille. Certains projets ou processus de création sont exempts de tension, d’autres en sont pleins. À discuter entre collègues, on en apprend souvent plus sur les relations et l’ambiance qui existe en studio entre les membres de l’équipe que sur le travail de création en cours. Cela me mène à la question : Sommes-nous capables d’un réel sens critique au sujet des œuvres auxquelles nous participons? Car quand on lui demande son avis sur l’œuvre à laquelle il travaille actuellement, le danseur se cache souvent derrière la phrase : « C’est difficile à dire de l’intérieur » (réponse qui m’est moi-même venue spontanément il y a quelques jours). Traduction : « Je peux difficilement avoir un sens critique aiguisé, car je ne vois pas la pièce dans son ensemble. Je la ressens, je n’ai pas de distance et ce n’est pas à moi de juger l’œuvre. Mon travail consiste à porter la pièce, à la nourrir, à supporter le chorégraphe dans sa démarche. En bref, je suis au service de l’œuvre et de son créateur.»

Lire la suite

Tagué , , , , , , , ,

La problématique du tiers qui s’en fout

Attribuons des mentions Citrons (je vais peut-être changer le nom) à partir d’aujourd’hui. Je dénoncerai ici systématiquement les organismes qui « oublient » de mettre le nom des danseurs dans leurs communications. Commençons avec le Festival Danse Canada. Je suis allée visiter leur site aujourd’hui parce que j’y performe. Je cherche mon nom. Absent. Comme celui de la plupart de mes collègues. Est-ce Brian H. Webb (bwebb@nac-cna.ca 613-947-7000 ext. 729), Debra Beauregard (dbeaureg@nac-cna.ca 613-947-7000 ext. 755 ou Jennifer Fornelli (jfornelli@nac-cna.ca 613-947-7000 ext. 513) qui est responsable de cette signifiante erreur?

Que diriez-vous de commencer à mettre la pression?

Lire la suite

Tagué , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :