Hommages en série (8): De Suzanne Miller à Magali Stoll

Voici le 8e texte d’une chaine d’hommages que les interprètes se rendent entre eux. Le principe est simple : la personne à qui l’hommage est rendu se charge d’écrire un nouveau billet sur quelqu’un qu’elle admire qui, à son tour, écrira sur l’interprète de son choix et ainsi de suite. Fabienne Cabado, idéatrice

Crédit: Eldor Gemst. Source: RQD

Crédit: Eldor Gemst. Source: RQD

Dearest Magali,

Since 1999, you have proven to be an inspirational force – illuminating my imagination, as a dancer, a choreographer, writer, collaborator and friend. With curiosity, insight and expertise you have (and continue to) fuel interests, support inquiries, and explore new territories without loosing sight of the task involved, or the primary concepts by embodying the choreographic systems that support them. I acknowledge your complete engagement in the creative process and your desire to move beyond the studio into the public sphere of performance.

It is an honour to declare this love and appreciation of mine – I want the world to know of you, and even better yet – to experience your brilliance. There has never been a rehearsal, performance or tour (in Canada, Mexico, Venezuela and the Middle East) where you haven’t performed (or conducted yourself) without conviction – a profound sense of humility, dignity, and inventiveness combined with sublime grace and humour.

You have enriched my life, contributing as a key collaborator, often taking responsibility for principal roles of in many of our productions.

Together, we have laughed and cried over life and death – you have held my hand and I have held yours.

As a dance artist, you are my perfect muse, and like water you nourish creativity without bias or prejudice. Thank you Magali for your commitment and generosity throughout the years. I will forever look forward to our next installment and will be always “happy to see you”!

With respect and admiration,

je t’embrasse.

xxx Suzanne

* * *

MAGALI STOLL, BIOGRAPHIE

Magali Stoll a reçu sa formation en danse en Suisse. Diplômée de la Royal Academy of Dance de Londres et titulaire d’un bac en psychologie de l’Université de Genève, elle partage son temps entre l’interprétation, l’enseignement de la danse et le travail social avant de s’établir à Montréal en 1999. Depuis lors, enthousiaste résidente montréalaise, elle a dansé pour Marianne Thorborg, Catherine Lipscombe, Mariko Tanabe, l’artiste interdisciplinaire Shauna Kennedy, Tracy McNeil, Lina Cruz, Pablo Diconca, Monique Romeiko, Chantal Lamirande, Erin Flynn, Isabel Mohn, ainsi que Catherine Lavoie-Marcus et Michel F Côté. Elle s’est jointe à la compagnie FLAK de José Navas de 2002 à 2006, pour la création et la tournée d’Adela, mi amor et de Portable Dances. Ces deux spectacles ont tourné à travers l’Europe. On a aussi pu la voir dans le film Adela, de Jocelyn Barnabé, avec Margie Gillis. Par ailleurs, elle danse pour Suzanne Miller & Allan Paivio depuis 2000, dans Jewels et Speed – ce dernier spectacle ayant voyagé au Canada, au Venezuela, au Mexique et en Palestine entre 2005 et 2012 – ainsi que dans deux de leurs dernières créations, Dancing with Skeletons et Projet Eau : Soif. Elle a participé à plusieurs reprises aux ateliers chorégraphiques de Montréal Danse en tant qu’interprète et est aussi traductrice.
– Source: Magali Stoll
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :