The elephant in the room

Il y a deux semaines, un éléphant s’est faufilé dans la pièce sans que personne ne s’en rende compte…

Les danseurs des Grands Ballets Canadiens de Montréal se sont affilié au Canadian Actors’ Equity Association. Il s’agit de la première compagnie majeure du Québec à se syndiquer. Un communiqué daté du 13 mai dernier relate l’information sur le site du syndicat:

« Les danseurs du Ballet, sollicitant une représentation, ont approché Equity au début du printemps. Robert Deskins, danseur avec la compagnie déclare « Nous sommes ravis d’avoir rejoint Equity. Aujourd’hui est un grand jour pour les droits des danseurs de Montréal. »

La compagnie compte présentement 34 danseurs. Les négociations pour une première convention collective débuteront sous peu.

Equity est la voix des artistes professionnels de la scène œuvrant an anglais au Canada. C’est une association nationale d’artistes représentant près de 6000 acteurs, réalisateurs, chorégraphes, metteurs en scène, directeurs de combat et régisseurs qui travaillent dans le théâtre, l’opéra et la danse, d’un océan à l’autre. »

Éléphant qui danse

4 réflexions sur “The elephant in the room

  1. Eryn dit :

    I don’t understand why its an elephant. Is it because of UDA? Did they sign with CAEA instead of UDA?

    • L’éléphant dans la pièce est une référence au fait que jamais une grande compagnie n’a fait le saut du côté de la syndicalisation. C’est même le principal argument de plusieurs compagnies: « Nos danseurs ne peuvent pas être syndiqués, car ils sont salariés ». C’est aussi la principale plainte de plusieurs compagnies de taille moyenne: « C’est injuste que nous ayons à négocier avec l’UDA alors que les grands copagnies avec un gros budget n’ont pas à le faire ».Le fait que les danseurs des Grands Ballets soient passés à CAEA brise cette idée et ouvre la porte à la syndicalisation de compagnies comme BJM, Marie Chouinard, Cas Public, Lalala, etc. C’est la preuve que c’est possible.

  2. Roger Hobden, MD dit :

    Equity represente aussi les danseurs de certaines compagnie de ballet dans d’autres provinces. De plus, avec le changement de la loi sur le statut de l’artiste survenu cette année, l’UDA représente maintenant autant les danseurs salariés que les non-salariés, donc très rapidement tous les danseurs auront la possibilité d’être enfin protégé par un syndicat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :