L’image vaut mille mots

Comparons deux façons de photographier les danseurs pour illustrer un article qui parle d’un spectacle de danse. Cette photo m’a frappée ce matin et m’a fait repensé à plusieurs autres que j’ai vues récemment. Je voulais vous faire partager ce qui ne m’avait jamais marqué auparavant.

Les danseurs David Rancourt et Natalie Zoé Gauld avec la chorégraphe Paula de Vasconcelos.  On aime cette mise en scène simple qui montre des danseurs regardant franchement la caméra aux côtés de la chorégraphe. Une impression d’intimité se dégage de l’équipe, nous permettant de croire que ces trois artistes collaborent à la création de l’oeuvre Grâce à Dieu ton corps. Donnons un prix cerise collectif à André Pichette (photographe), La Presse, Jean Siag (journaliste) et Pigeons International.

Ici apparaissent, derrière la chorégraphe Estelle Clareton, comme les meubles d’un décor, les danseurs Marie-Ève Lafontaine, Frédéric Marier, Julie Marcil, Esther Rousseau-Morin et quelques autres non-identifiables (sorry!). Il se dégage une impression d’anonymat pour les danseurs et de hiérarchie établie. Voici deux autres photos qui reprennent le même genre de composition.

Dominique Porte et les danseurs Heather Mah, Victoria May et Marc Boivin.

José Navas entouré des danseurs Alejandro De Leon, Sarah Fregeau, Hanako Hoshimi-Caines,  Lindsey Parker et Lauren Semeschuk.

La chorégraphe Francine Châteauvert avec les danseurs Marie-Ève Demers, Julie Duguay, Nancy Letendre, Simon Durocher-Gosselin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :