Activité de groupe

C’est la rentrée de l’hiver et j’ai une proposition à vous faire, chers amis et collègues, danseurs, chorégraphes, diffuseurs, membres du public, producteurs, communicateurs, journalistes, professeurs et concepteurs.

La voici : Lorsque vous allez voir un spectacle et que vous avez un commentaire critique à faire sur la performance d’un danseur, vous me l’envoyez à danseurs.aphones@gmail.com. Je tiens à souligner que vos soumissions peuvent être rédigées en anglais ou en français. Si elles entrent en quantité suffisantes, j’assemblerai vos réflexions et pensées critiques en textes qui seront publiés sur ce blogue. De plus, je conserverai les phrases les plus élogieuses afin de constituer une sorte de Bottin qui sera accessible et pourra être consulté sur ce site. Ainsi, nous collecterons des informations qualitatives sur les danseurs qui peuplent nos scènes et nos imaginaires. Nous parlerons d’eux.

Afin que le mouvement soit coordonné, je vous propose 2 spectacles pour janvier :

  • Junkyard / Paradis de et par Mélanie Demers avec Nicolas Patry, Angie Cheng, Jacques Poulin-Denis, Brianna Lombardo. À l’Agora de la danse, du 26 au 29 janvier.
  • La pornographie des âmes de Dave St-Pierre, avec… quelqu’un connait la distribution exacte et complète? Les 23 et 24 janvier au Monument National.

À vos stylos!

2 réflexions sur “Activité de groupe

  1. Robert St-Amour dit :

    Puisque c’est le début de l’année, je fais de cette demande, une résolution. Il faut dire que pour le simple mais assidu amateur de danse que je suis, il n’est pas facile d’apprécier à leur pleine valeur les qualités techniques performances individuelles et surtout de les attribuer à un danseur ou une danseuse. D’autant plus que s’il y a un certain nombre d’interprètes, j’ai un peu de difficultés à m’y retrouver. Pourquoi pas, comme lors d’un spectacle de musique, ne pas présenter les différents interprètes ? De toute façon, je ferai mon possible.

    • Oui, c’est une chose à laquelle je pensais il y a quelques temps. Lors des applaudissements, quelqu’un (le directeur de la salle, le chorégraphe, un modérateur?) pourrait appeler un à un les danseurs afin qu’ils saluent. Ainsi, le nom et le visage (le corps) seraient associés. D’ailleurs, donner un nom à quelqu’un est bien la façon de reconnaître son existence réelle non?

      Au début, cela nous paraîtrait peut-être étrange, mais je suis certaine qu’au bout de quelques spectacles nous n’en serions plus étonnés. Et le spectateur que vous êtes s’y retrouverait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :