Les danseurs de l’hiver 2011

Vous voulez découvrir les danseurs qui prendront toute la place dans dix ans? C’est à l’Agora de la danse que ça se passe cet hiver. Rarement aura-t-on vu une programmation qui rassemble autant de danseurs en début de carrière! Commençons tout de suite à nous familiariser avec ceux qui façonneront, à Montréal, la danse contemporaine des vingt prochaines années. Et faisons un retour sur ceux qui ont déjà établis leur influence sur les signatures chorégraphiques existantes.

Janvier

Junkyard / Paradis, un concept de Mélanie Demers, chorégraphié par Mélanie Demers en collaboration avec les danseurs.

  • ANGIE CHENG : On l’a vue dans Corps Intérieur de David Pressault en 2009 et récemment dans le dernier show de Sasha Kleinplatz, All the ladies. Sa présence sombre et contenue confère à Angie une puissance magnétique sur scène.
  • BRIANNA LOMBARDO : Cette formidable danseuse instinctive a fait sa marque auprès d’Isabelle Van Grimde et Ginette Laurin. On a hâte de découvrir l’intensité de ses propositions au service de la dramaturgie que propose Demers.
  • NICOLAS PATRY : Depuis sa sortie de Ladmmi en 2008, ce danseur s’est déjà plongé dans le travail de Chantal Caron, Harold Réhaume, Sylvain Émard et Lina Cruz. On aime le casting atypique de cet homme qui dépasse le mètre quatre-vingt.
  • JACQUES POULIN-DENIS est un prolifique artiste multi disciplinaire et vous pouvez consulter sa bio sur le site d’Ekumen. Compositeur pour Ginette Laurin, Denis Marleau et Mélanie Demers, il travaille aussi depuis quelques années avec cette dernière comme danseur et acteur.

On aura aussi un grand plaisir à revoir le mouvement coulant de MÉLANIE DEMERS, sur scène également.

En février

DEBORAH  DUNN présente sa nouvelle œuvre solo Four Quartets. Avec Dominique Porte, une des seules chorégraphes de sa génération qui s’accorde encore la liberté de danser ses propres œuvres. On adore!

En février, bis

Suivra, l’Atelier de la compagnie Bouge de là créé en collaboration avec les danseurs.

  • AUDREY BERGERON: Danseuse mordante et débordante de vitalité, Audrey en est à sa deuxième collaboration avec Bouge de là. Elle a aussi collaboré avec Destin Croisé et est membre des Imprudanses, la ligue d’impro-mouvement en plus d’enseigner et de chorégraphier.
  • NICOLAS LABELLE : Hélène Langevin doit être ravie de pouvoir compter sur les multiples talents de ce danseur, précédemment diplômé en théâtre, qui a également collaboré avec Sylvain Émard et Manon Oligny.
  • JEAN-FRANÇOIS LÉGARÉ : Depuis dix ans, on a vu Jean-François dans des œuvres de Ginette Laurin, Jean-Pierre Perreault et des sœurs Schmutt. Redoutable improvisateur au corps puissant et sensible, Jean-François est membre des Imprudanses en plus d’être un enseignant accompli.
  • JESSICA SERLI a travaillé pour Normand Marcy, Gaëtan Gingras et Jacques Poulin-Denis. Elle en est à sa première collaboration avec Bouge de là.

Ainsi que

SONGS de Stéphane Guignard. La pièce est interprétée par la danseuse d’origine portugaise PATRICIA BORGES HENRIQUES qui a plus de vingt ans de métier et a collaboré avec des créateurs comme Jackie Taffanel et Régine Chopinot.

En mars

Question de souffle et de vie de la compagnie Sinha Danse interprété par les danseurs:

  • TOM CASEY : On ne compte plus les créations que Tom a faites avec Roger Sinha. Vous pouvez compter sur le style précis de ce danseur explosif pour rendre la gestuelle de Sinha avec authenticité.
  • GHYSLAINE DOTÉ est une femme splendide qui travaille comme danseuse, chorégraphe et compositrice, à découvrir pour la première fois dans le travail de Sinha Danse.
  • LAURENCE RAMSAY qu’on a vu récemment dans le duo enlevant Bicéphale de la compagnie Sylvain Émard Danse, est un danseur possédant de belles qualités techniques et une intuition fébrile qui rend le spectateur curieux et réceptif.
  • RAUL HUAMAN a une présence féline et légère, plutôt rare chez les danseurs qui abordent le travail de Sinha, qui le distinguera sûrement de ses collègues, plus enracinés. On a hâte de découvrir ce que sa silhouette raffinée fera cette gestuelle tranchante et affirmée.
  • TANYA CROWDER a passé la majorité de sa carrière à Toronto où elle a dansé principalement pour Kaeja d’Danse, mais aussi pour des indépendants comme Julia Sasso, Kate Alton et Lin Snelling.
  • ÉLISE LEGRAND a été formée en ballet classique, mais a rapidement senti une attirance pour un travail plus acrobatique et musculaire. Ainsi, elle travaille sur de nombreux projets de cirque, ainsi qu’avec des compagnies telles quel Sursaut, Axile et Marie-Soleil Pilette.

Toujours en mars

Cinq humeurs de Danse Carpe Diem dansé par:

  • ÈVE LALONDE est la muse de Jouthe depuis la fin des années 90. Pour la petite histoire, Danse Carpe Diem a été originalement fondé par les danseurs et chorégraphes Ève Lalonde, Julie Beaulieu, Caroline Cotton (qui ont ensuite fondé Les demi-lunes violentes), Marie-Julie Asselin et Isabelle Chevrier (Cie de la Tourmente). Après quelques années de travail collectif foisonnant, chacun est parti de son côté et c’est Jouthe qui a hérité du nom Danse Carpe Diem. L’essence du travail de Danse Carpe Diem, c’est Ève Lalonde qui l’incarne probablement le mieux.
  • MÉLANIE THERRIEN est diplômée de l’École de danse de Québec. Elle travaille dans le région de Québec depuis plus de dix ans avec notamment Danse K par K, Le fils d’Adrien Danse et Code Universel.
  • MARILYNE ST-SAUVEUR est une danseuse que j’adore. Précise, vissée dans le plancher, son mouvement est viscéral et nous donne envie d’aller la rejoindre immédiatement sur scène tant son plaisir de bouger est contagieux.
  • EDWARD TOLEDO qui a dansé pour Pigeons International et PPS Danse possède un fanclub Facebook : We think Edward Toledo is a rising star. Je suis devenue membre, juste pour voir…
  • SONIA MONTMINY travaille à Québec avec Lydia Wagerer, Benjamin Hatcher, Code Universel, Danse K par K et Le fils d’Adrien Danse. Je n’avais pas trouvé assez d’infos sur cette danseuse lors de mes recherches originales et après l’avoir déploré, Karine Ledoyen, Brice Noeser et Dominique Bolduc se sont empressés de m’envoyer sa bio. Génial! Ledoyen, la fondatrice de Danse K par K parle ainsi de Sonia Montminy: « Les interprètes de Québec sont très impliqués dans le développement de leur communauté en plus de poursuivre leur propre carrière et Sonia est un bon exemple de cette double performance. Elle a été présidente de l’Artère, coopérative de danseurs professionnels pendant près de cinq ans et elle siège également sur le CA de K par K où elle représente les danseurs. »
  • Je dois vous avouer mon regret de n’avoir trouvé pas d’information suffisante sur SIMON DESROSIERS pour pouvoir vous en parler ici. (Voir la bio de Simon dans le commentaire de Steve Huot après ce texte.)

Ainsi que les finissants de Ladmmi : Élise Bergeron, Philippe Poirier, Marie-Michèle Poissant, Jean-Philippe Sisla, Amélie Valois, Jessica Viau, dont vous pouvez consulter les CV sur le site de Ladmmi.

En mai

Chœur et chorégraphes, dirigé par André Pappathomas. Mis en mouvement et dansé par les chorégraphes Louise Bédard, Frédéric Gravel, Séverine Lombardo, Élodie Lombardo, Daniel Soulières et Catherine Tardif.

Québec, loin devant!

De plus en plus je remarque que Québec est à deux cent cinquante kilomètres DEVANT Montréal quand il est question de faire la promotion des danseurs. Après le site génial Première Ovation, où vous pouvez trouver TOUS les danseurs de Québec, La Rotonde, qui est une salle incontournable de danse contemporaine dans la capitale, nous présente sur son site un portrait complet de chaque artiste qui y transite. Je suis flabergastée. Des idées novatrices desquelles on pourrait tous s’inspirer… Bravo!

Accéder au site de la Rotonde

Visiter le site de Première Ovation

7 réflexions sur “Les danseurs de l’hiver 2011

  1. Dominique Bolduc dit :

    Sonia Montmigny est de la ville de Québec et a dansé dans la pièce  »Cibler » de Karine Ledoyen | Danse K par K, qui a été présenté en mars 2009 si je me souviens bien. Elle a longtemps fait partie de la distribution de Osez! danse.
    J’espère que cela pourra aider à mettre un visage sur cette belle interprète!

    • Merci Dominique! Je dois dire que je suis très étonnée de voir la solidarité des danseurs: tu es la 3e personne qui m’envoie des infos sur Sonia depuis que j’ai publié ce billet. Je fais des petits correctifs aujourd’hui. En attendant, quelqu’un pourrait-il me donner des infos sur Simon Desrosiers que je ne connais pas?

      • Steve Huot dit :

        Bio tirée du programme de « Cinq humeurs » présenté par La Rotonde en février 2010:

        SIMON DESROSIERS, INTERPRÈTE – MONTRÉAL Simon Desrosiers est gradué de The School of Dance à Ottawa depuis 2008, mais il a tout d’abord commencé ses études en danse au Cégep de Drummondville. Il a ensuite eu la chance de travailler avec les chorégraphes Sylvie Desrosiers, Brian Webb, Paul-André Fortier et Emmanuel Jouthe. En tant qu’artiste émergent, il vit sa participation au projet d’Emmanuel Jouthe comme une riche expérience. En 2010, il aura la chance de danser à nouveau pour Sylvie Desrosiers et Yvonne Coutts. S’intéressant à toutes les facettes de son art, il travaille actuellement à une chorégraphie avec un groupe de 54 étudiants du Cégep de Drummondville.

  2. Cet article a exposé le sujet bien couvert, très bon!

  3. Sonia Montminy dit :

    Allo Catherine,
    merci à Dominique, Brice et Karine!
    En fait, ça m’allume sur le fait que j’ai des devoirs à faire de mon côté. Je n’ai effectivement pas mis à jour mon profil sur le RQD et l’UDA. Je suis d’accord avec toi qu’il est important que les danseurs aient leur place au soleil, qu’on leur donne un peu de visibilité et de reconnaissance. MAIS je me rends aussi compte que nous y sommes pour quelque chose. Nous pouvons faire quelques petits gestes concrets en ce sens. Nous pouvons nous-mêmes demander que nos noms, photos (quand c’est possible) soient au programme des spectacles auxquels nous sommes associés et qu’il soit bien écrit. J’avoue que j’avais un peu abandonné la partie mais c’est reparti! Merci de veiller au grain et de faire de ce blogue une plateforme très pertinente et rassembleuse. Je suis touchée de voir que les autres aient répondu avant moi!!
    Sonia x

  4. Steve Huot dit :

    Salut Catherine,

    Je viens de prendre connaissance de ton mot sur les pratiques de La Rotonde à l’égard des danseurs, pratiques que tu sembles bien apprécier cette fois-ci.

    J’avoue que ça fait chaud au cœur de voir que nos efforts sont remarqués et nos bons coups soulignés. D’un autre côté, je sais pour avoir parcouru ton blogue, que tu peux aussi être assez dure à l’occasion, et pas toujours très nuancée… Je vais donc souhaiter ne jamais te décevoir, même si j’oserais sans problème soumettre les façons de faire de La Rotonde à ton analyse fine… on fait ça ? ; -)

    Sans blague c’est très inspirant pour moi et pour l’équipe que de contribuer au développement de la danse et de l‘organisme dans l’esprit instauré à La Rotonde par Johanne Dor depuis près de 15 ans maintenant. C’est quoi déjà le contraire d’un prix citron ? Je ne l’ai pas trouvé sur ton blogue…

    Portes-toi bien,

    Steve

    • Oui le contraire d’un prix citron c’est un prix cerise et j’en ai déjà décerné un à Pierre Desmarais dans mon texte « Faits Saillants ». Depuis les derniers jours, je pourrais bien en décerner un à la communauté des danseurs de la ville de Québec, tant j’admire leur solidarité et leur implication intelligente dans la construction de leur communauté. Je dois dire que je trouve rafraichissant de te voir Steve, souvent entouré de danseurs qui ont l’air heureux et détendus en ta compagnie. Le couple Diffuseur-Danseur est rarement observé.

      Pour ce qui est de tes critiques sur le ton de mes textes, je te répondrai que le manque de nuance et la dureté de certaines pratiques dans le milieu est régulièrement ressentie par les danseurs. Et que sans tomber dans la démagogie à 5 cennes, certaines images doivent tourner les coins ronds afin de frapper l’imagination. Mais je t’accorde que c’est une question de goût.

      Cela dit, il me ferait super plaisir de vous donner mon avis quand La Rotonde aura envie de le solliciter. Peut-être même que sur ce blogue, tu auras envie de suggérer des initiatives qui feront boule de neige à Montréal? Surprenons-nous, soyons créatifs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :