Faits saillants

C’était l’assemblée générale du RQD ce week-end. Le plus beau week-end de l’automne, évidemment. Pour y assister, il fallait avoir le mot danse tatoué sur le cœur. D’ailleurs, j’ai cru remarquer que nous étions moins nombreux que par les années précédentes.

Jamie Wright, qui siège sur le CA était même pas mal déçue du faible taux de participation des danseurs. Elle m’a littéralement ordonné de rédiger ce blogue! Mais notons la participation de certains piliers de notre communauté comme Pierre-Marc Ouelette, David Rancourt, George Nicolas Tremblay, Mickaël Spinnhirny, Audrée Juteau, Élise Bergeron (Sherbrooke), Sylvain Lafortune, Isabel Mohn, Isabelle Gagnon (Québec). Isabelle est venue me voir pour me dire que j’avais des lecteurs à Québec et que le blogue suscitait des discussions. J’invite les lecteurs de Québec à participer en offrant leurs réflexions dans les commentaires!

Une AGA n’a rien de bien passionnant je vous l’accorde (LA RAISON PRINCIPALE C’EST QUE VOUS N’Y ÊTES PAS, COLLÈGUES DANSEURS… vous imaginez le party à 300?), mais c’est la seule véritable occasion de se rassembler ainsi, danseurs, chorégraphes, profs, diffuseurs, administrateurs. Ça donne lieu parfois à d’intéressants courants électriques dont il est utile d’être témoin.

L’AGA est aussi le moment de faire le bilan de la saison précédente. Dominic Simoneau nous a fait un bilan exhaustif des activités de développement à la formation professionnelle dont il est responsable. Il a entre autre parlé du programme de remboursement des classes et de la couverture CSST des danseurs en entraînement. Ce que vous ignorez sûrement, c’est qu’une vraie saga s’est jouée dans les dernières semaines autours de cette question (je ne peux pas entrer dans les détails ici, mais vous en saurez plus très bientôt). Et le ton de Dominic était chargé de sous-entendus pendant son compte rendu, bien que rien ne transparaissait dans son discours, super pro.

Je pensais être la seule à m’en être rendue compte et je mettais ça sur ma légère tendance parano. Mais l’intuitif Sylvain Lafortune a levé sa main pour demander : « Je perçois que quelque chose se passe, mais je ne sais pas de quoi il s’agit. Le programme est-il en danger? Est-ce qu’on devrait avoir plus de détails? »

Pas passionnant, mais pas complètement plate l’AGA…

Ah oui, autre fait à signaler. En fin de réunion, le big boss de Danse Danse, Pierre Desmarais a suggéré qu’on pige dans le surplus accumulé du RQD pour remettre le remboursement des classes à 7$ (il est à 5$ depuis janvier dernier). J’ai ouvert des yeux ronds.

Faudra-t-il que je commence à donner autre chose que des prix citron? Allez hop, un prix cerise à Pierre! Lorraine Hébert a répondu un peu faiblement: « On pourrait y penser ».

Pour ce qui est des élections, Sylvain Lafortune et Isabelle Gagnon ont été élu dans le « collège individuel ». Après avoir élu Sylvain Lafortune au premier tour, il nous fallait élire à majorité absolue (50% + 1) un autre représentant. Le second tour n’a donné aucun gagnant parce que le vote était réparti entre quatre autres candidats. On aurait pu rester là longtemps si Louise Lapierre n’avait pas lancé un « c’est ridicule, on va voter pour la même personne tour après tour jusqu’à minuit! Trouvez une solution! » Quelques minutes après, Isabelle Gagnon a été élue à majorité simple (le plus de vote). Ouf.

On a donc un CA avec plusieurs représentants très solides du côté des danseurs : Marc Boivin, Sylvain Lafortune, Jamie Wright, Isabelle Gagnon.

Et on a un nouveau danseur comme président et porte parole de notre organisation : Marc Boivin! Commencerait-on à peser plus lourd dans la balance?

PS: David Pressault trouve que ce blogue est beaucoup trop gentil avec vous, amis danseurs… Il fait dire qu’il vous aurait botté le cul pas mal plus que moi si c’était lui l’auteur (mais bon, c’est pas lui l’auteur…). J’avoue que d’étudier 158 nouveaux ligaments par semaine me ramollit quelque peu l’indignation…


3 réflexions sur “Faits saillants

  1. Karine Ledoyen dit :

    Bonjour Catherine!

    Allez hop! Je le fais! Oui nous te lisons avec intérêt à Québec. Il est nécessaire et riche de connaître les questionnements du danseur sur la profession et ces différents aspects. Ton blogue nous permet aussi de rester près de vous à distance! Il serait intéressant de connaître l’opinion du danseur de Québec effectivement! Certaines réalités et problématiques sont différentes et mal connues.

    Concernant toutes les rencontres annoncées par le RQD… Suggestion pour nous aider à prévoir nos déplacements vers la métropole (soit 5 à 6 heures aller-retour) que nous puissions avoir les dates de rencontres quelques mois avant. Je sais, c’est utopique mais ça éviterait de notre côté de planifier des activités qui nous oblige de rester à Québec. Ainsi être libre de quitter toutes nos activités journalières, prévoir la logistique des transports en co-voiturage, le temps de déplacement, l’hébergement et l’organisation de la famille pour 2 jours.

    Autre solution a explorer… (Déjà mentionné au RQD)
    On préfère toujours le contact humain mais pourrions-nous envisager la vidéo conférence? Une piste possible mais a vérifier… La SAT et Le Cercle à Québec, je crois qu’ils ont les équipements et qu’ils sont partenaires. Vous seriez surpris du nombre d’interprètes énergiques aux idées colorées qui sont présents et très impliqués au sein de notre jeune communauté.

    Bravo Isabelle et merci pour ton implication!

  2. Jamie Wright dit :

    Yes, I contacted Catherine about the low turn out of dancers at the RQD AGA. At the same time, I made a comment on my facebook wall which led to a thorough and thought provoking discussion amongst several people, some who have some strong ideas about ways of getting dancers more active in the community-at-large, and not just artistically.

    Dancers are a largely transient group–most are self-employed, jumping from contract to contract, city to city–with a very short-term approach to their careers. We do not see ourselves as a « work force », but that is what we are, as professional dancers. The art form has evolved so quickly, and we are catching up in areas of work relations. We are passionate and committed, but we are also employees and must know our rights. So, it is up to us to understand, and be able to operate within, a newer environment which groups our passion and our art with an increased awareness of the studio as a « work place ».

    Being an active member of the RQD is only one way in which a dancer can stay informed, learn and contribute to the development of the discipline, as a professional within that discipline.

    p.s. shout out to some notable anglophones in attendance last weekend at the AGA: Andrew Turner, Andrew Tay, Margie Gillis, Eryn Dace Trudell, Michael Watts, Kelly Keenan. There were more, I’m sure. You know who you are.

    • Pour ceux qui ont accès à Facebook, je vous invite à aller voir le profil de Jamie Wright et lire la discussion qui a suivi ce commentaire du 24 octobre. Je suis jalouse, j’aimerais bien que ça discute autant ici! Est-ce que je dois ouvrir un Facebook PPL (Pèse pas lourd) ou bien vous allez commencer à vous exprimer un peu plus ici?🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :